Articles de presse

DNA du 5 août 2019 | Pique-nique géant et vieilles cylindrées

L’association strasbourgeoise Rétrorencard organisait ce dimanche un pique-nique géant aux étangs du Zich à Molsheim. Un rendez-vous auquel les passionnés d’automobiles anciennes et quelque 500 véhicules ont répondu devant de nombreux visiteurs.

Les pin-ups d’Elsass Girls prennent la pose pour le plus grand plaisir des visiteurs.  Photos DNA /Muriel Lang

Les pin-ups d’Elsass Girls prennent la pose pour le plus grand plaisir des visiteurs. Photos DNA /Muriel Lang

Plutôt habituée aux rassemblements en milieu urbain, l’association Rétrorencard renonce toutefois chaque été au bitume citadin strasbourgeois pour se mettre au vert.

Soleil au zénith, prairies, étangs de pêche et arbres séculaires : le décor est planté pour le plus grand bonheur des équipées semblant surgir d’une autre époque. « Nous acceptons tous les véhicules âgés d’au moins trente ans. L’éventail est large et cela permet donc aux visiteurs de pouvoir approcher une gamme très large de voitures. Françaises, anglaises, américaines… Il y a en a pour tous les goûts ! », précise le président de Rétrorencard, Fabrice Reithofer. Les chromes flamboyants, les carrosseries rutilantes, les cuirs lustrés et les moteurs ronflants ont tous trouvé l’écrin idéal pour une pause dominicale empreinte de nostalgie.

500 voitures de collection

Les pin-ups d’Elsass Girls prennent la pose devant les Ford Mustang, la Volvo P60 (bolide immortalisé dans la série télévisée Le Saint), les Triumph et autres Porsche carénées.

Installés à l’ombre des saules, les camarades Dominique et George originaires de la banlieue strasbourgeoise observent le ballet des rutilantes. Accompagnés de leurs épouses respectives, les soixantenaires apprécient l’escapade proposée par Rétrorencard. C’est pour eux l’occasion rêvée de se glisser derrière le volant de leur traction 11BL de 1947 et de leur 4CV de 1958 pour le plaisir d’une balade. En contrebas, Martine Bick et son compagnon, originaires de Châtenois, ont quant eux investi dans une 2CV de 1964 cinq mois auparavant. « On renoue avec le passé, les véhicules qui faisaient le quotidien de nos anciens. C’est en sorte un retour aux sources », constate Martine, la trentaine, qui participe pour la première fois à un rassemblement automobile. « Environ 500 voitures de collection ont rallié Molsheim ! », s’exclame encore l’organisateur, rayonnant aux côtés d’un alignement de véhicules d’avant-guerre dont quelques Bugatti.

À noter que l’association proposera un concours d’élégance à Strasbourg l’été prochain. « Cet événement n’a pas eu lieu depuis 1928. Il s’agira d’un événement phare où l’esthétique des automobiles et des équipages seront tout particulièrement mis à l’honneur », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *